Foire aux Questions

Foire aux Questions


Qu'est-ce qu'une expérience directe ou connaissance immanente ?

Une expérience directe ou connaissance immanente fait référence à une expérience consciente et directe de la vérité au sens absolu du terme.
L'objectif d'un intensif d'éveil est d'éprouver directement la réalité du soi, de notre vraie nature. Lorsque cette vérité fondamentale est éprouvée directement, elle est appelée expérience d'éveil, un état de présence consciente, hors du mental. C'est toujours une expérience dans l'instant présent, où toute séparation a disparue, où aucun ‘je’ ne peut être trouvé.

« La question est d'être 'connaissance' -- directement, sans détour. La question est d'être 'un' avec la vérité et non de connaître la vérité d'après des 'on dits', d'après les expériences que d'autres en ont fait, d'après les écritures saintes. Vous ne pouvez pas 'emprunter' la vérité ; elle n'est pas quelque chose de matériel. Vous devez devenir la vérité.
Même si une personne déclare : "j'ai vu la vérité". C'est faux, parce que vous ne pouvez pas voir la vérité -- la vérité n'est pas quelque chose de matériel. Si vous voyez, c'est une hallucination…
La compréhension n'est pas nécessaire -- parce que la compréhension est intellectuelle -- ni le non savoir, parce que cela aussi est intellectuel. Vous pouvez être théiste, vous pouvez être athée, peu importe ; les deux sont des points de vue intellectuels. Vous devez les laisser tomber tous les deux et vous devez voir sans aucune sorte de préjudice, sans aucune sorte d'hypothèse, sans aucune sorte de système de croyance. Seulement alors… alors vous ne voyez pas la vérité, vous devenez la vérité. Et à moins que vous deveniez la vérité vous n'êtes pas éveillé.
Ainsi, voyez la différence, la question n'est pas de voir Dieu, la question n'est pas de voir Bouddha. La question est d'être un Bouddha. Il n'y a pas trois, celui qui voit, ce qui est vu et le processus de voir ; il y a seulement un.
Vous êtes cela. »
Osho, extrait de : Rinzai : Master of the Irrational - Talks on Zen, chapitre 2

Quels sont les attributs communs d'une expérience directe ?

  • Cette expérience est souvent décrite comme instantané et soudaine.
  • Elle s'éprouve dans un espace où le temps n'a pas court, avec un sentiment d'amour universel.
  • Un état d'union ou d'unité s'en dégage.
  • Elle est souvent ressentie comme très ordinaire et si évidente que lorsque vous l'éprouvez vous prenez conscience que vous saviez, de tout temps, sans pourtant savoir que vous saviez.
  • Cette expérience peut être très drôle, une sorte de plaisanterie cosmique dont vous êtes le mot de la fin.

Cela dit, chaque expérience d'éveil est unique et est exprimée de façon unique par chacun.

Y a-t-il des degrés de connaissance immanente ?

La connaissance directe est connaissance directe !
Elle ne comporte aucun degré. Cela dit, l'on peut y baigner pendant un quart de seconde ou pour toute une vie. C'est cela qui fait la différence, la profondeur atteinte par celui qui s'éprouve directement. Dans les séminaires intensifs d'éveil la plupart des participants qui s'éprouvent directement le font pendant quelques secondes, quelques minutes ou quelques heures. Ils reviennent ensuite à leur prétendu état 'normal' de leur vie de tous les jours. L'identification a repris le dessus, le paradis est de nouveau perdu – pourtant pas tout à fait cette fois-ci, il en reste comme un parfum, une ‘connaissance’.

L'état de connaissance immanente ou de présence consciente est toujours là, il ne peut en être autrement, c'est notre vraie nature. Ce qui s'efface peu à peu c'est notre capacité à être dans cet état et cette capacité à être dans cet état, à se relier peut être cultivée, s’accroître.
Tout ce qui est nécessaire est de continuer le processus de non identification jusqu'à ce qu'une pleine union soit réalisée.

Peut-on décrire une connaissance immanente ?

Une expérience directe est au delà des mots, des symboles ou d'une conceptualisation. Elle est au delà de toutes méthodes indirectes dont nous dépendons généralement pour connaître, sentir, penser, croire, décider, raisonner, ou éprouver. Le langage ne peut pas décrire une expérience directe, il peut tout au plus le tenter, poindre vers.

« L'expérience ultime n'est pas une expérience, dans le sens où ‘celui’ qui s'éprouve a totalement disparu. Et lorsque ‘celui’ qui s'éprouve a disparu, que pouvez-vous dire ? Qui peut parler de l'expérience ? Qui peut décrire cette expérience ? Lorsqu'il n'y a plus de sujet l'objet disparaît lui aussi, les berges du fleuve disparaissent et seul reste l'écoulement. »
Osho, extrait de : The Heart Sutra, chapitre 1

Ceux qui se sont réalisé, qui sont dans cette expérience directe, immanente, parlent depuis leur source la plus profonde, la plus élevée. Ils ne s'identifient plus en tant qu'étant leur mental, leur corps, leurs émotions, leurs pensées, ou les rôles qu'ils peuvent jouer dans la vie.
De telles personnes parlent depuis cet espace expérientiel sans devoir se rapporter à leurs pensées passées ou aux pensées des autres. Une personne qui est dans l’expérience directe du soi voit de plus en plus chaque moment de la vie comme une nouvelle et unique expérience, elle n'est pas bloquée dans une manière limitée de fonctionner et de voir des choses.

Expérience directe ou... expérimenter directement ?

Utiliser le terme ‘expérience directe’ ne reflète pas exactement la réalité de cette expérience d’union. Simplement parce qu’utiliser le terme ‘expérience directe’ implique qu’il y a quelque chose dont il faut faire l’expérience et un expérimentateur. Cela nous ramène dans la dualité et suppose qu’il y à une expérience que l’on doit réaliser.
Lorsque l’on est dans l’expérience il y a seulement un phénomène en continu, un continuum d’expérience et ce continuum est de facto direct, sans intermédiaire. C’est pourquoi il serait peut être plus approprié de parler ‘d’expérimenter directement’ ou encore ‘de s’éprouver directement dans l’instant’, bien qu’il n’y ait pas de sujet qui expérimente !
État de connaissance immanente est peut être la formulation qui s’en approche le plus.

Qu'est-ce que la conscience lucide ?

La conscience lucide, [self-awareness ou consciousness en anglais], est cette faculté que nous avons tous de tourner notre regard vers l’intérieur et de devenir conscient de ce qui se passe en nous. Elle est différente de la conscience de soi, qui est une forme subtile de contrôle. La conscience lucide est sans jugement de valeur, elle englobe tout, sans faire de différence, ceci est bien, ceci ne l’est pas. Elle ne crée pas de séparation, elle est ce non-deux dont parle l’Advaïta, le Zen. C’est le « être témoin ». La conscience lucide n’est pas quelque chose que nous devons acquérir, nous sommes déjà cela, c’est notre essence même. Être dans ce « être témoin », c’est être dans l’expérience immanente, directe.

Qu'est-ce qui permet de ‘s'éprouver directement' au cours d'un intensif d'éveil ?

La structure, le format lui-même de l’intensif et l’usage répétitif d’une instruction unidirectionnelle au sein d’une technique de communication structurée permet de dégager la voie à l’expérience de s’éprouver directement dans l’instant.

Pourquoi une structure de retraite en silence ?

Une telle structure aide à s'écarter des conditionnements habituels de la vie quotidienne afin de réduire au minimum les distractions auxquelles nous nous livrons couramment. Maintenir le silence et l'isolement (l'absence de contact physique) pendant une certaine durée favorise le retour de nos énergies vers l'intérieur et ainsi les consacrer à un but unique, s'éprouver directement.

Quelle est la méthode utilisée pour aller vers cette connaissance immanente ?

La méthode utilisée pour aller vers cette expérience de connaissance immanente nécessite d’engager toute son énergie dans une unique direction, de la porter sur un unique objet tel que la question « Qui suis-je ? » durant tout le temps du séminaire. Pour aider à cet engagement, une formulation spécifique est utilisée pendant les exercices de communication structurée. Cette formulation, spécifique aux intensifs d’éveil, commence toujours par « Dis-moi…. » de façon à permettre au processus de communication de s’enclencher, d’aider le participant à rester ancrer sur sa question et de communiquer à son partenaire tout ce dont il a pris conscience à la suite de son intention de s’éprouver directement dans l’instant.

L’utilisation répétée de cette instruction unidirectionnelle agit comme une flèche qui perce les couches du mental, de nos conditionnements, de nos masques, de nos idées reçues, de nos croyances, de nos identifications, etc… Elle permet au participant de couper à travers les couches du mental et d’accéder à un état d’être où il n’existe plus de séparation, où tout est un.

Pourquoi cette méthode est-elle si puissante ?

L'élément principal qui accélère le processus de la connaissance directe est le fait d'être en relation avec un partenaire et de communiquer à ce partenaire ce qui se passe pour vous.
L'interaction vivante entre deux êtres humains aide à se maintenir à cette tâche, parfois ardue, de chercher à s'éprouver directement dans l'instant.

Communiquer consciemment vos idées reçues, vos croyances, tout ce à quoi vous êtes identifié, mais qui en réalité n'est pas réellement vous, permet leur disparition pour autant que cela soit communiqué complètement et, reçu et compris par le partenaire. Présenter intégralement à votre partenaire tout ce dont vous avez pris conscience suite à votre intention de vous éprouver directement dans l'instant clarifie les confusions mentales.
La conscience que vous avez de vous-même croît lorsque l'on se présente à l'autre en toute intégrité, lorsque l'on s'ouvre, lorsque l'on s'ouvre au non connu, au nouveau. Plus l'on est à même de s'ouvrir à soi-même plus une communication vraie peut s'établir.

Qu'est-ce qu'une dyade ?

Le terme de ‘dyade’ est un mot grec qui signifie ‘deux’. Une dyade relationnelle c'est donc deux personnes travaillant ensemble à une compréhension réelle au moyen d'une communication efficace et d'une écoute centrée. C'est cet élément relationnel supplémentaire qui, ajouté à la question unique, accélère la possibilité de connaissance immanente dans un intensif d'éveil.

L'animateur

Un intensif d’éveil est animé par une personne qui accepte l’entière responsabilité que le séminaire se déroule comme il le doit. Ce rôle d’animateur est parfois appelé ‘maître d’intensif’ – non pas en tant que maître/esclave ou maître/disciple, mais plutôt en tant que ‘maître de bord’, commandant d’un bateau.
Il ou elle est quelqu’un qui a acquit la connaissance et le savoir faire pour mener à bien, dans le cadre d’un intensif d’éveil, cette tâche d’aider les participants dans ce voyage vers eux-mêmes.
L’animateur ou maître d’intensif apporte, en temps utile, les informations nécessaires, le soutien et les encouragements tant envers le groupe que de façon individuelle pour les participants.

Qui sont ces animateurs ?

Des personnes ordinaires qui ont été inspirées par leurs propres expériences de la vérité en participant elles-mêmes à des séminaires intensifs d'éveil et qui souhaitent partager ce processus avec d'autres. Elles ont généralement participé à une ou plusieurs formations pour animer les séminaires intensifs.
Il n'y a aucune organisation de tutelle qui chapote les séminaires intensifs d'éveil, simplement un réseau plus ou moins bien tissé des personnes souhaitant partager leur passion. Bon nombre des ces animateurs sont conseillers ou psychothérapeutes de métier.

L'équipe d'animation, les assistants

L’animateur est très souvent accompagné d’un ou de plusieurs assistants. Ces assistants sont généralement des personnes en cours de formation pour devenir eux-mêmes animateur d’intensif.
Le rôle de l’assistant est multiple. Il aide au bon déroulement de l’intensif en secondant l’animateur dans les aspects matériels de l’intensif, mais aussi en répondant aux demandes des participants, en animant des méditations, en conduisant les dyades de communication lorsque l’animateur est en entretien avec un participant. Lorsque nécessaire, ils prennent également part aux dyades de communication.
Les assistants sont une aide précieuse, tant pour l’animateur que pour les participants.

Les intensifs d'éveil font-ils parti d'une secte ou d'un mouvement religieux ?

Non. Les intensifs d'éveil n'appartiennent à aucune organisation spirituelle ou religieuse ni ne favorisent de chemin spirituel particulier. Ils ne sont pas non plus chapeautés par une autorité quelle quelle soit – pas même Charles Berner, l'initiateur de cet outil.
La découverte de sa propre réalité est une affaire personnelle, aussi les séminaires intensifs d'éveil fonctionnent indépendamment de toute profession de foi, de tout système ou organisation philosophique, psychologique ou spirituelle. Les participants ne sont jamais requis d'adhérer à quelque système de croyance ou idéologie qui soit. Si l'animateur s'avère être membre d'une organisation spécifique ou qu'il est engagé sur un chemin spirituel particulier, cela ne devrait en aucun cas être mis en avant en tant qu'élément d'un intensif d'éveil.

Où ont lieu les intensifs d'éveil ?

La plupart du temps ils se tiennent dans des centres de développement personnel loués à cet effet. Les animateurs préfèrent généralement offrir ces intensifs dans lieux tranquilles, proche de la nature où les espaces de promenades en toute tranquillité sont possibles. Les repas servis durant ces intensifs sont végétariens.

Puis-je vraiment m'éveiller en trois jours ?

Oui. De nombreuses personnes font l'expérience de cette connaissance directe en trois jours, voir plus rapidement - certains ont toutefois besoin de plus de temps. Il n'est pas rare non plus que ces expériences se produisent sur le chemin du retour ou dans les jours ou les semaines qui suivent l'intensif. C'est un processus de croissance personnel et spirituel puissant et l'état de présence consciente ou de connaissance directe dont ces personnes font l'expérience est identique à celui que Bouddha a éprouvé il y a des siècles, identique à celui éprouvé au sein de n'importe quel système spirituel ou de développement personnel.

Toutefois, dire qu'une personne peut obtenir l'éveil en trois jours n'est pas tout à fait juste car cette expérience peut durer quelques secondes ou une vie entière. Au cours d'un séminaire intensif d'éveil la plupart des participants qui s'éprouvent directement le font pendant quelques secondes, quelques minutes ou quelques heures. Ils reviennent ensuite à un état d'être dit ‘normal’, celui où ils sont communément dans leur vie quotidienne. L'identification s'est renouée, le paradis est perdu une fois de plus – toutefois pas complètement cette fois-ci, l'état de connaissance directe a laissé sa trace.

Suis-je garanti de faire une expérience immanente ?

Non. Statistiquement, sur un intensif de trois jours environ 35 à 40% des participants font cette expérience. Ce pourcentage est parfois plus élevé, parfois beaucoup moins. Aucune prévision n'est possible et il n'y a aucun moyen de forcer cette expérience directe à se produire.
Une seule chose est certaine, ne pas mettre en application la technique proposée est le plus sûr moyen de garantir que vous ne ferez pas cette expérience directe de vous-même !

Que se passe t-il si je m'éprouve directement ?

Si vous vous éprouvez directement, l'animateur vous encouragera alors à communiquer à vos partenaires cet état de présence consciente, il vous indiquera comment le faire, de sorte que cet état devienne de plus en plus présent dans votre vie quotidienne, de sorte que vous vous enraciniez de plus en plus en lui, de sorte que vos partenaires le ressentent eux aussi et s'en imprègnent.
Exprimer la vérité de ce que l'on est fait partie intégrante du processus d'assimilation d'une expérience d'éveil. Il n'y a toutefois aucune cérémonie de remise de prix !

Que se passe t-il après que vous ayez eu une expérience immanente ?

Hé bien… cela dépend de vous et uniquement de vous ! Cela dépend également bien sûr de combien vous êtes à même de vous ouvrir à l'expérience, de vous ouvrir à laissez le ‘moi’ disparaître.
Dans la plupart des cas vous reviendrez à un état d'être dit ‘normal’, celui qui est ordinairement le votre, l'identification ayant repris ses ‘droits’. Pourtant votre vie ne sera plus la même, vous ne verrez plus les choses depuis le même point de vue, celui que vous aviez avant l'expérience. Il y a un avant et un après l'expérience, il ne vous sera pas possible de retourner complètement à un état d'inconscience. Si vous estimez que cette connaissance directe est ce que vivre veut dire, alors vous trouverez les moyens pour garder et encourager ce contact et soutenir sa croissance.

Cette retraite est en silence, que faire si j'ai une question ou un doute sur ce que je fais ?

Pendant un intensif d’éveil, il n’y a pas d’enseignement sur ce qu’est l’éveil, de discussion sur ce qu’est la vérité ou ce qu’elle n’est pas. Cependant un temps est réservé chaque jour pour donner des précisions sur la technique de communication et ainsi aider les participants à traverser les difficultés qu’ils peuvent rencontrer.
C’est aussi un temps de questions-réponses.
Chaque participant peut, à tout moment, avoir un entretien individuel avec l’animateur. Ce peut être pour clarifier une situation ou apporter réponse à un aspect spécifique de la technique, ce peut être pour résoudre une difficulté à laquelle le participant fait face ou… pour communiquer une expérience ! Ce peut être aussi une simple demande d’aide ou d’encouragement. Quelque soit la demande, elle sera toujours reçue et, dans la mesure du possible, satisfaite.

Y a-t-il un suivit pour les participants ?

Il est important que toutes les expériences faites au cours d’un intensif ne deviennent pas de bons souvenirs mais au contraire, qu’elles s’intègrent dans la vie quotidienne du participant.
C’est pourquoi à la fin d’un intensif d'éveil des dyades d'intégration sont proposées aux participants. Une instruction spécifique permet de mieux intégrer et ancrer les expériences vécues durant l’intensif, dans la vie quotidienne.

Les intensifs d'éveil n'appartiennent à aucune organisation, ne favorisent aucun chemin spirituel particulier, ni ne font partie intégrante d'aucun système à long terme de développement personnel ou spirituel.
Toutefois, la responsabilité de l'animateur est d'être disponible après l'intensif pour orienter, ‘conseiller’, répondre aux questions ou simplement partager avec les participants qui le désirent. Cela peut se faire physiquement, par émail ou éventuellement par téléphone, ce qui s'adapte le mieux à la situation.

Pourquoi participer à un intensif d'éveil ?

Ceux qui participent à un intensif d'éveil le font parce qu'ils veulent se connaître, ils veulent connaître qui ils sont, ce qu'ils sont. Quelque chose les intrigue, ils veulent connaître ‘qui’ est celui qui est assis là où je suis assis, ‘qui’ est celui qui parle par leur bouche, ‘qui’ est celui qui marche, ‘qui’ mange, ‘qui’ fait ceci ou cela.
Pour certains, il s'agit parfois de simple curiosité ou d'un désir de se lancer dans quelque chose d'intense. D'autres cherchent à se dés-identifier et à sortir de conditionnements dans lesquels ils se sentent enfermés, prisonniers. Les motivations pour participer à un intensif d'éveil sont aussi nombreuses que les étoiles dans le ciel.

Que puis-je retirer d'un intensif d'éveil ?

Participer à un intensif d'éveil peut permettre un ou l'ensemble des points suivants :

  • S’éprouver directement dans l’instant !
  • Accroître sa capacité à se centrer sur son intention.
  • Réaliser un état silencieux et paisible du mental, éprouver et accroître une ouverture du cœur.
  • Lâchez ses jugements et ceux que l’on porte sur les autres et ainsi accroître l'estime que l’on se porte.
  • Vous aimer plus que vous ne l'avez jamais fait auparavant.
  • Ressentir une puissante montée d'énergie vitale, faire une expérience orgasmique, éprouver un état d'extase ou de bonheur.
  • Gagner une plus grande liberté de choix, en choisissant d'accepter ce qui est plutôt que de vouloir que les choses soient différentes de ce qu'elles sont en réalité.
  • Des effets secondaires comme la joie de vivre et/ou l'amour envers vous-même et les autres peuvent bien sûr faire partie de votre participation à un séminaire intensif d'éveil. Vous pouvez également prendre conscience que vous vivez maintenant votre vie d'une manière plus détendue.

Ce que des participants en disent ?

Steven, Ontario - Canada
« Une expérience qui m'a littéralement fait exploser le mental ! »

Landy, Shenzhen - China
« J’ai pu prendre contact avec quelque chose que j’ai ressenti comme plus réel, plus vrai. J’ai gagné en lucidité sur mes problèmes et les excuses que je me donne dans la vie pour ne pas être moi-même. Les explications données et les contacts avec les partenaires m’ont vraiment aidé être plus consciente, à revenir à moi-même, à découvrir mes propres sentiments et multiples identités. »

John, Reno - Usa
« Au début lorsque je me posais la question : "qui est à l'intérieur ?", beaucoup de choses montaient, des aspects de moi-même que je connaissais et d'autres que je ne connaissais pas. J'étais d'autant plus étonné que je pensais me connaître. Je suis resté avec ce koan et peu à peu, vers la fin du groupe j'ai ressenti que je n'étais personne car à chaque fois j'étais quelqu'un d'autre. Je sens que j'ai trouvé la clef de "qui je suis". Je ne suis personne et pourtant composé de tellement de visages différents. »

Pour lire d'autres ‘Expressions de leur Expérience’